Evénements du septième jour de Moharram

Evénements du septième jour de Moharram


Septième jour du mois de Muharram, La fermeture de l’accès de l’Euphrate à l’armée et aux compagnons de l’Imam Hussein (as)/La malédiction de l’Imam Hussein (as) sur Abdullah ibn Hasin Azadi, "Seigneur, fait-le mourir de soif !"/La malédiction de l’Imam Hussein sur l’armée de l’ennemi le septième jour du mois de Muharram/Le ralliement des rangs de l’armée de l’Imam Hussein (as) par Muslim ibn Awsajeh à Karbala.‌

Septième jour du mois de Muharram, La fermeture de l’accès à l’Euphrate à l’armée et aux compagnons de l’Imam Hussein (as).

Le septième jour du mois de Muharram est le jour de la fermeture de l’accès à l’Euphrate à l’Imam Hussein, à ses compagnons, aux femmes et aux enfants de sa maison[1]. Les ennemis de l’islam avaient privé l’Imam Hussein (as) ainsi que ses proches d’eau. En ce jour, Obaidullah ibn Ziyad avait demandé à Omar ibn Sa’ad que lui et son armée deviennent un obstacle entre l’eau et Hussein (as) et ses compagnons et faire en sorte qu’ils ne boivent même pas une goutte d’eau de l’Euphrate.[2],[3]

D’après un poète : De l’eau, ils en avaient été également privés par les gens de Kuffa ! Ils appréciaient le respect de l’invité de Karbala ![4] 

La malédiction de l’Imam Hussein (as) sur Abdullah ibn Hasin Azadi, "Seigneur, fait lui mourir de soif !"

Après que l’Imam Hussein (as) avait été privé d’eau, un homme nommé Abdullah ibn Hasin al-Azadi avait dit : « Ô Hussein ! Ne vois-tu pas l’eau de l’Euphrate qui scintille comme le ventre d’un poisson ?! Je jure par Dieu, tu ne la goûteras pas jusqu’à ce que tu quittes ce monde les lèvres desséchées ! »[5]   

L’Imam (as) avait dit : « Ô Seigneur, faites qu’il meurt de soif ! »[6] Le rapporteur dit : Je jure par Dieu, après la malédiction de l’Imam Hussein (as), cet homme avait été affecté par une maladie qui lui faisait avoir soif à tout moment, de sorte que lorsqu’il demandait de l’eau et qu’on lui en donnait, dès l’instant qu’il finissait de boire, il en redemandait de nouveau. C’était ainsi jusqu’à sa mort.[7],[8]       

La malédiction de l’Imam Hussein sur l’armée de l’ennemi le septième jour du mois de Muharram.

L’Imam Hussein (as) avait maudit l’armée de l’ennemi en ces termes :

« Ô Seigneur ! Prive-les de la pluie, faites-leur connaitre des années de famine comme celle de l’époque du prophète Yusuf (as). Faites en sorte que le fils du futé (Hojjaj) règne sur eux afin de déverser sur eux la coupe de poison de la disgrâce et du dédain. N’accorde de répit à personne parmi eux jusqu’à ce qu’ils payent pour chaque meurtre qu’ils ont commis et pour chaque coup qu’ils ont porté et que mon sang, celui de ma famille et celui de mes compagnons soit vengé. Car, ils nous ont trompé, rejeté et laissé sans aide ni soutien.[9]

Seigneur ! C’est toi notre Seigneur, nous avons foi en toi et vers toi nous retournons, car c’est vers toi que toute chose retourne ! »[10]

Le ralliement des rangs de l’armée de l’Imam Hussein (as) par Muslim ibn Awsajeh à Karbala.

Muslim ibn Awsajeh le septième du mois de Muharram avait eu l’honneur de se trouver face à l’Imam Hussein (as) à Karbala. C’était un homme courageux qui vivait à Kuffa et était de ceux qui avait écrit la lettre à l’Imam Hussein (as) et l’avait invité à Kuffa.[11]

Muslim, après l’arrivée d’ibn Ziyad à Kuffa et le martyre de Musliim ibn Aqil, était parti de Kuffa accompagné de sa famille et avait rej o i nt l’imam puis était resté fidèle à lui jusqu’à la dernière goutte de son sang.[12]

 


[1] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 33.

[2] Za’dul-Maha’d, p. 389.

[3] Généralité de Mafatih Nowin, p. 599.

[4] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 710.

[5] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 522.

[6] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 522.

[7] Ircha’d, vol. 2, p. 86.

[8] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 523.

[9] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 424.

[10] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 424.

[11] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 444.

[12] Achoura, ses racines, ses motivations, ses évènements et ses conséquences, p. 444.

Mots clés :
captcha